mercredi 9 juin 2010

La mort est une tristesse infinie. Nous ne mourrons jamais.

La culture c’est bien mais on veut pas de ça chez nous. Ainsi parla Zara aux astres, renvoyant à la rue les personnes logées aux Hauts Lieux et niant l’espoir d’une ouverture culturelle, sociale et politique dans une ville qui en aurait pourtant bien besoin. La beauté de l’âme humaine est donc bien soluble dans le Capital. Nous sommes jeunes, qu’on nous pardonne de n’avoir jusqu’ici jamais mesuré l’étendue de cette vérité.

Se faire réquisitionner des locaux par un collectif inexpérimenté et ne s’en rendre compte que des semaines plus tard, ne s’en rendre compte que par le plus pur des hasards, se voir réduit à faire intervenir en catastrophe la hiérarchie nationale pour tenter de gérer l’ampleur du fou rire que ne manquera pas de provoquer ce spectacle, et finalement n’avoir pour unique solution que d’utiliser les mécanismes de justice privilégiée hors de portée des non-membres du MEDEF, voilà qui prouve l’infaillible compétence qui transpire du groupe qui n’admet pas qu’un espace culturel s’implante dans des locaux vides qu’il a lui-même sciemment rendu inexploitables par des travaux hors normes. Voilà qui prouve le bon droit de l’une des toutes plus importantes fortunes mondiales à silencieusement écraser les volontés créatrices qui avaient déjà commencé à s’exprimer.

Mais c’est toujours en silence qu’on extermine la création.

Nous quittons donc les locaux. Nous nous sommes intensivement impliqué-es dans leur entretien, et ils sont en excellente condition pour les quelques années d’inoccupation et de spéculation qui les attendent encore. Leur propriétaire, Roger Lascar, le bien-nommé patron d’Eurodif, et leur locataire, le groupe Inditex, peuvent être satisfaits de l’excellent travail d’entretien et de rénovation effectué par nos soins. Et de la publicité faite à tout cet espace dont la valeur, n’en doutons pas, grimpera encore longtemps cependant que continueront à crever les pauvres dans le rigoureux hiver Lillois.

Nous quittons les locaux de notre propre volonté, la tête haute, fort-es de la riche expérience humaine, des solidarités et des amitiés qui s’y sont créées et développées. L’élan créateur qui nous anime est loin d’avoir été tari par la bassesse du coup qui nous a été porté, et c’est le cœur empli de cette joie simple, que ne pourront jamais connaître nos deux expulseurs, que nous poursuivrons notre route.

La mort est une tristesse infinie. Nous ne mourrons jamais.

Collectif des Hauts Lieux

Lille, le jeudi 10 juin 2010

mardi 1 septembre 2009

Manifeste pour la création d'une organisation Hacker en France

http://www.dg-sc.org/Manifeste.pdf

A lire et à diffuser partout (blogs, forums, réseaux sociaux, famille, collègues, amis, camarades de lutte militante, etc.).

Nous avons *besoin* de retours, donc n’hésitez pas à critiquer et/ou à remettre en question.

Lire la suite...

samedi 19 juillet 2008

... et à Strasbourg !

Et paf, un de plus !

Le premier meeting 2600 Strasbourg se tiendra le Vendredi 5 Septembre. Rendez-vous devant la Cathédrale à 19:30.

Je leur souhaite, bien entendu, bon courage, et que ce meeting soit une réussite.

J’en profite, tant que j’y suis, de signaler qu’il existe toujours des velléités assez tenaces pour la création d’un meeting 2600 à Nantes. Le meeting 2600 Rennes n’est plus actif depuis quelques mois déjà, et même s’il y aura toujours des des tbowan pour se croire supérieur, il y a de la place pour une initiative comme celle-là. Même chose pour Nîmes, cela fait quelques temps qu’il essaie de faire quelque chose de bien mais il manque cruellement besoin de soutien…

Ah et, tant que j’y suis, n’hésitez pas à m’aider pour l’entrée 2600 dans Wikipédia France :).

vendredi 18 juillet 2008

Création d'un meeting 2600 à Toulouse

Après Rouen, c’est au tour de Toulouse de se doter d’un meeting 2600 !

Le premier rendez-vous est fixé au Vendredi 5 septembre à la place du Capitole, vers 19h30 – 20h00.

“Annonce sur le forum 2600fr”:http://www.2600fr.org/forum/viewtopic.php?id=145

Annonce sur le weblog de n0gr4b

Des meetings 2600 se recréent un peu partout en France, et c’est tant mieux.
Longue vie à ce nouveau meeting !

mercredi 16 juillet 2008

Wikipédia, ce fabuleux outil de propagande

Je sais que je néglige mon weblog ces derniers temps. J’avais d’ailleurs en tête un texte à ce sujet, pour expliquer que je m’attache depuis presque deux mois à créer des pages sur Wikipédia, concernant la contre-culture underground. Je pensais intituler ce texte Wikipedia : underground culture for the masses ; il était pour ainsi dire quasi-terminé et j’allais le publier sous peu, mais un événement imprévu s’est produit cette nuit, qui m’oblige à bousculer mes plans.

Imprévu ne veut néanmoins pas dire que cet événement était de l’ordre de l’imprévisible, loin s’en faut, vous le verrez par vous-même. Ainsi donc j’ai passé pas mal de temps ces dernières semaines à créer et éditer des pages sur la fabuleuse Encylopédie en ligne qu’est Wikipédia : les magazines électroniques underground français Noway, Cryptel et Rafale, le regretté site web madchat.org, et diverses contributions de moindre importance, comme sur la page consacrée au magazine électronique underground Phrack par exemple. (Je prévois également de traduire depuis leur version anglaise les pages concernant la blue box, la black box, et la beige box.)

Et j’ai aussi grandement étoffé le contenu le l’entrée Zataz, en plus d’avoir créé à partir de rien celle consacrée à notre célèbre Damien Bancal.

Ce midi, en me levant, j’ai l’immense surprise de constater, en jetant un coup d‘œil à ma liste de suivi, un grand nombre d‘éditions enregistrées la nuit dernière sur les pages Zataz et Damien Bancal.

C’est en voyant le contenu de ses éditions qu’on voit le peu de cas que fait Monsieur Bancal de l’idéal encyclopédique et du respect de la vérité factuelle, qu’il subordonne entièrement à sa promotion et à sa gloire personnelle.

On apprend par exemple que, bien qu’il ait avoué le contraire à de nombreuses reprises dans de nombreuses interviews promotionnelles accordées à divers médias en ligne cités dans les articles de Wikipédia le concernant, Zataz n’aurait jamais été piraté !

On y apprend également que je suis, je cite, un internaute s‘étant donné comme mission de dénigrer, partout ou il le peut (ici par exemple), Damien Bancal. J’en prends bonne note.

En ce qui concerne l’article de Cryptel le critiquant de manière très acide, voici ce que prétend ce triste sire : Pour la petite histoire, un article sur le piratage de téléphone portable que l’auteur avait souhaité faire lire et corriger aux membres de Cryptel. Ce groupe n’avait vu dans cette action qu’une récupération commerciale. Idée d’autant plus idiote que l’article était prévu pour Internet. Alleluia ! Zataz est un média web, et il est donc idiot de penser qu’il puisse faire la moindre récupération commerciale !

Heureusement pour celles et ceux qui pensent que la vérité est un principe, la personne qui surveille de très près mes éditions depuis que j’ai osé essayer de rétablir la vérité concernant mon cher vieil ami tbowan sur la page Phrack, est pour une fois venu à mon secours. Il est en effet mal vu qu’une personne vivante vienne éditer sa propre page sur Wikipédia, question de neutralité de point de vue.

A noter également la suppression systématique des faits objectifs démontrant qu’il fait de Zataz la vitrine de son sale business, au profit de son habituelle mise en scène dans laquelle il apparaît en sauveur du monde défendant la veuve et l’orphelin des méchants terroristes numériques.

Il a même remplacé l’information selon laquelle il ne vivrait plus à Seclin mais à Lille, alors que le comité de rédaction d’“Entropie”:https://www.dg-sc.org/entropie/index.html est en mesure de prouver le contraire. Mensonge, autopromotion et sensationnalisme, comme d’habitude.

En cadeau, Monsieur le Spécialiste en Criminalité Informatique nous offre son adresse IP : 90.34.194.66. Quelle professionnalisme, vraiment…

Enfin, last but not least Monsieur Bancal nous gratifie d’un splendide numéro d’intoxication, méthode Ministère de la Vérité : au moment où il découvre que sa page Wikipédia révèle que les noms de domaine fille2reve.com et fille2reve.net pointent tous deux vers starbuzz.com, site de merde lancé par les éditions Zataz.com (information qu’il a purement et simplement supprimé), il lance sur son intestinal organe de presse un bobard qui restera dans les annales : il s’agirait en fait d’un piège dont la finalité serait de prouver que les blogs sont vulnérables à des virus ! (Comme si ce cuistre avait la moindre compétence en la matière.) Quand on ne peut pas nier la vérité, on la maquille :

Who controls the past controls the future.
Who controls the present controls the past.
— George Orwell, 1984

dimanche 13 juillet 2008

Entropie #1 : appel à contribution

Entropie #1 : appel à contribution

WAR IS PEACE
FREEDOM IS SLAVERY
IGNORANCE IS STRENGTH
— George Orwell, 1984

When the calling finally comes
Will there be no one waiting?
VNV Nation, Entropy

Matter is illusion, energy is illusion, we are illusion.
Only Chaos is real.
— Heldon, Only Chaos is Real

Métabolismes mutants, technologies dévoyées, sciences dégénérées, voici notre monde.
Individus noyés dans la masse aux espoirs broyés par un système totalitaire face auquel toute résistance est futile, voici notre vie.

Notre combat n’est pas celui d’une utopie aux lendemains qui chantent, mais celui de la survie.
Nous sommes plus que jamais conscients que le dernier combat à livrer concerne l’Information, car comme l’avaient prédit un certain nombre de cerveaux clairvoyants réunis sous l‘étiquette cyberpunk
nous ne pourrons survivre qu’en restant anonyme tout en constituant des bibliothèques d’urgence, contenant des savoirs philosophiques, artistiques, et technologies afin d‘échapper tant bien que mal au rouleau-compresseur du système, qui ne tolère ni l’intelligence ni la culture, et tire toute sa force de l’ignorance généralisée dans laquelle se complaît une humanité déshumanisée.

C’est dans cette perspective Nietzschéenne, et en prenant appui sur plus d’un demi-siècle de contre-culture
souterraine, que le magazine électronique underground Entropie appelle tout individu encore capable de mériter
d‘être qualifié d’homme libre à contribuer à l’accomplissement de ce projet que nous pensons juste, en proposant des articles en vue de la parution, prévue pour cet automne, du premier numéro.

Le magazine électronique underground Entropie, édité par le groupe DegenereScience, publiera tout article ayant trait à la contre-culture underground du hacking.

Nous ne cherchons pas à être un magazine de hackers, et nous pensons que la pluridisciplinarité et l’ouverture d’esprit sont des forces sur lesquelles il faut prendre appui.
En particulier, il est hors de question qu’Entropie se limite à n‘être qu’une compilation d’articles techniques disparates.
Il est pour nous essentiel que le magazine forme un tout, un bloc, afin qu’il puisse servir d’arme contre-culturelle face au totalitarisme ambiant.
Nous appelons donc toute personne intéressée à se manifester et à nous faire parvenir toute contribution d’ordre métaphysique, politique, artistique, littéraire, et bien entendu technique.
A seul titre d’exemple, voici une liste non-exhaustive de sujets intéressants pour nous :

* hacking : exploitation de failles en espace utilisateur et/ou en espace noyau * hacking : technologies permettant de conserver l’accès à un système compromis, en espace utilisateur ou en espace noyau (rootkits) * hacking : exploitation de failles web2.0 * hacking : piratage d’infrastructures réseau * phreaking : montages électroniques * phreaking : piratage de systèmes téléphoniques privés old school : PABX/VMB, etc. * phreaking : prise de contrôle et piratage de systèmes de téléphonie par IP (VoIP) * électronique : détournement de technologies d’identification à distance type RFID ou autre * art et contre-culture : tout article à visée critique, polémique ou fictionnelle * sociologie : tout article de niveau universitaire concernant le milieu underground du hacking * philosophie : tout article d’ordre métaphysique ou politique concernant le droit à l’Information et la lutte contre l’ignorance généralisée

Nous ne sommes pas animés par un esprit de compétition, et nous invitons nos éventuels collaborateurs à considérer les autres publications underground afin de faire publier leurs articles là où ils seraient le mieux mis en valeur.
Nous pensons que la diversité est une force, et nous faisons le choix d‘être solidaires de magazines électroniques tels Rafale ou Blackclowns. Nous partageons le même combat qu’eux, nous poursuivons les mêmes objectifs, et leur travail nous inspire le plus profond respect. La diversité des magazines permet une diversité de points de vue, et c’est ce qu’“Entropie”:https://www.dg-sc.org/entropie/index.html veut favoriser.
Si votre article est plutôt orienté ancienne école (phreaking, crochetage de serrures, exploration urbaine, etc.) alors nous préférerions qu’il soutienne l’excellent Rafale ; s’il est résolument technique et qu’il touche au noyau d’un système informatique, alors les Clowns Noirs sauront mieux que nous le mettre en valeur.

Concernant la forme, les articles devront être proposés en français, et au format HTML.
Nous exigeons d’avoir été contacté avant toute proposition d’article. Les auteurs peuvent nous contacter en privé, que ce soit par e-mail, par IRC ou par SILC, voire même dans les meetings 2600 auxquels participent certains membres du groupe DegenereScience.
Les auteurs qui le souhaitent peuvent demander l’anonymat de leur contribution, et nous nous engageons à respect leur souhait.

La langue officielle du magazine est le français, mais nous encouragerons fortement les auteurs à participer à l’effort de traduction vers l’anglais que nous coordonnerons, car nous avons la volonté de permettre l’accès à l’Information au plus grand nombre.

Le format officiel du magazine est le HTML, mais nous prévoyons de publier certains articles qui seront plus à l’aise au format PDF.
Il est également possible qu’une version papier soit éditée en plus de la version électronique HTML. Si cela arrive, elle serait tirée artisanalement à un très faible nombre d’exemplaires destinés principalement aux auteurs et aux meetings 2600 francophones.

Nous espérons, avec un minimum de soutien extérieur, pouvoir publier trois à quatre numéros par an, soit un numéro tous les trois à quatre mois.

Soutenez le combat pour la liberté de l’Information !

Contact :

https://www.dg-sc.org/index.html
Entropie
Réseau silc.dg-sc.org

jeudi 3 juillet 2008

Entropie

Disconnected but not alone
Scream to the tune of the background noise
VNV Nation, Entropy

Matter is illusion, energy is illusion, we are illusion.
Only Chaos is real.
— Heldon, Only Chaos is Real

Entropie est le nom du magazine électronique underground édité par le groupe DegenereScience, basé sur les thématiques de la philosophie underground et de la contre-culture cyberpunk.

Le premier numéro est en préparation, pour une sortie prévue à l’automne 2008. Un appel à contribution sera publié dans les jours prochains. N’hésitez pas à nous contacter sur le canal dg-sc du réseau SILC silc.dg-sc.org.

https://www.dg-sc.org/entropie/index.html

mercredi 2 juillet 2008

La résurrection de NewFFR...

Le forum http://www.newffr.com est de nouveau en ligne \o/ !

Les disques durs avaient foiré, et le forum revient avec une base de données datant de fin 2007.

N’hésitez pas à passer nous voir sur le canal newffr du réseau silc.dg-sc.org.

lundi 5 mai 2008

Et la tendresse, bordel ?

Si vous voulez récolter les louanges, vous devez semer les graines. Mots gentils et actes utiles.
— Benjamin Franklin

Il y a, de par le vaste monde, des personnes qui feraient bien de fermer leur gueule.

Mon cher vieil ami tbowan, le bien-pensant tbowan, l’abject menteur, celui qui s’autocongratule à longueur de temps (voyez, je vous en prie, sa dernière trouvaille, affichée sur son site web) tout en se prétendant humble et honnête, celui qui depuis trop longtemps raconte que je suis pas quelqu’un de bien, que je suis profondément égoïste et que je ne pense qu‘à moi, se trompe. Je suis un très gentil garçon, toujours prêt à aider son prochain, surtout quand il fait preuve d’un peu plus de finesse que cet infâme Belge inculte se prenant pour un génie.

J’ai donc, il y a quelques temps, fourni quelques indications à un auteur que j’avoue beaucoup apprécier, et qui s’en est servi pour publier ce très gentil article, qui à lui seul prouve que j’ai des copains super gentils. Après tout, on a dit de moi Vendredi soir que je suis un Bisounours, c’est dire l’ampleur de ma bonté.

Mais, il y a quand même un truc marrant que Monsieur le Stalker n’a pas révélé dans sa note, peut-être parce que c’est un truc de hackers : http://82.127.116.63 ! Nous savions, effectivement, que Windows est un système sale, ne soyons donc pas étonnés d’apprendre qu’il s’agit également un système consanguin.

Voyez comme je suis gentil : je vous offre de quoi vous marrer cinq minutes, en ce morne Lundi matin où les employés d’EADS se lèvent pour aller, pendant une dure semaine de plus, blanchir l’argent sale de la prostitution et de la drogue, se mettre d’accord dans le but de voler l’argent des actionnaires de l’entreprise, concevoir, produire, et vendre des armes qui tueront de méchants innocents, et préparer le SSTIC où de soit-disant hackers underground et pro-blackhat iront vendre leur CV. Et j’offre une idée à tbowan pour son article dans le Blackclowns Magazine #2 : Les Clowns Bloggueurs, où il parlera, textes de lois mal interprétés à l’appui, en s’improvisant juriste comme il s’est improvisé hacker, ou traducteur, du cadre légal de la divulgation d’URL sur un blog.

Non, sincèrement, je suis un très gentil garçon.

mardi 22 avril 2008

Default WEP key generation algorithms.

Following is a copy of the comment I posted a few minutes ago on the GNUTIZEN weblog, about an amazing article talking about the default WEP key generation algorithm used in a DSL router from the British Telecom ISP. I’ve made a similar discovery some time ago, and I did not talk about it on my web log yet, so let’s do it now :).

hahaha, that’s a good work :).

A similar algorihtm exist for the generation of the defaut WEP key in the Hitachi AH4021 and AH4222, used in France by Club-Internet and Alice.

In fact, the default WEP key is the beginning of the SHA-1 hash of the default SSID, which is derived from the serial number of the device (which is derived form the MAC address of the Wi-Fi interface).

We went on that conclusion thanks to the marvelous work of Club-Internet, who just released a Windows GUI tool named WEPtool. WEPtool takes a Club-Internet.box SSID and generate the corresponding WEP key (yes, our #@! government vote for fascit laws against the citizens while ISP help wardrivers and outlaws). What is really fun is that we did not need to perform any sort of reverse engineering to understand the generation process : the WEPtool relies entirely upon a DDL called FSHash (for File String Hash), and the source code of that library is open source !

What you need is a SHA-1 computing program, and you can hack into any of these.

The WEPtool binary and the source code of the FSHash DLL can be found on my humble website). A reverse engineering work has been made by a member of the FRET group, and all of this was originally published in the 2600 Lille meeting reports along the year 2007 and in this thread, thanks to my friend oxyde.

samedi 12 avril 2008

Phrack #65 !

Ca chauffait depuis quelques jours, c’est fait : le soixante-cinquième numéro du magazine Phrack a été publié ce matin. C’est toujours un événement que nous attendons tous, alors ne boudons pas notre plaisir :).

A noter l‘éminente participation d’“Ivanlef0u”:http://www.ivanlef0u.tuxfamily.org/?p=115 et mxatone, qui présentent un fort intéressant article sur le kernel de Windows (pas lu encore), le prophile qu’est tout simplement monstrueux, des textes non techniques sur l’esprit underground, et un report sur la scène underground Ougandaise !

Lire la suite...

mercredi 9 avril 2008

Jamais les traîtres n'égalent les pionniers.

Ce texte n’est pas un troll, c’est un pari portant sur le nombre d’endroits desquels je peux encore me faire bannir.

Cher Tbowan,

Bon, on m’a refilé un proxy pour que j’aille voir un peu ce que tu fais de mes traductions, et que je puisse voir un peu cette “traduction” du Phrack #64 que tu te vante d’avoir publié, avec l’aide d’un autre traître, qui a lui au moins le mérite de faire du bon travail (mais wai CraneFly, ton zine est bon, dommage que tu te sois compromis avec un tel zozo…).

Le moins que je puisse dire, c’est que je n’ai pas été déçu du voyage.

Lire la suite...

lundi 31 mars 2008

Non, je ne suis pas un OVNI politique !

Je suis vivant et vous êtes morts.

Philip K. DICK, Ubik, 1969

A ceux qui pensent que je ne raconte que des conneries, que je refais l’histoire, que j’ai tort de traiter les syndicats étudiants comme de la merde, et que je ferai mieux de participer aux mouvements de protestation estudiantins au lieu de me contenter de les tourner en dérision et de ne rien faire de concret, j’aimerais présenter ce texte (paru aussi chez Indymedia Nantes). Sa reparution deux ans après sa rédaction met en lumière la clairvoyance de la pensée de son auteur : il avait prévu, entrevu même, la déroute de la contestation anti-LRU que nous avons malheureusement vu clore l’année 2007.

Non, je ne suis pas le seul à penser que les syndicats étudiants n’ont de syndicat que le nom : les syndicats étudiants ne défendent en rien les intérêts des étudiants. Ils manipulent les étudiants pour leurs petits jeux de pouvoir, à des fins purement politiques. Il n’est pas question de défendre les étudiants dans le cadre d’une lutte syndicale, il n’est question que de s’opposer à un gouvernement dans le cadre d’un combat politique. L’UNEF avec le PS, SUD avec la LCR, l’UNI avec l’UMP voire le FN, et au milieu, les étudiants, dont la situation s’aggrave de jour en jour, et qui ne peuvent plus placer leur confiance en qui que ce soit.

L’auteur du texte conclut que l’avenir de la contestation estudiantine se situe en marge de l’activité syndicale, et que malgré les muselières nazicommunistes, les voix porteront bientôt un message nouveau. Joyeux, bordélique, réfléchit, libre et surtout juste. Je suis d’accord avec cette analyse, qui tend à prouver que je ne suis pas aussi politiquement isolé que certains le voudraient ,-).

Et je vous jure, Ô mes fidèles spectateurs et amis, s’il m’en reste encore, oui je vous jure que le jour où mon discours pourra passer en public à l’Université sans qu’il me soit donné de craindre de représailles, d’insultes et de quolibets, vous verrez ma tignasse dans vos manif’. Et vous compterez ma plume parmi les rédacteurs de vos papiers.
Mais tant que nous n’aurons pas vu l’aube du jour où la liberté de parole sera effective dans les rangs des combattants pour un monde meilleur, je resterai où je suis, franc-tireur embusqué, et de mes balles je continuerai à viser les faux, les traitres, les menteurs et les empêcheurs de penser en rond, qu’ils soient de gôche ou pas.

vendredi 28 mars 2008

La révolution n'est pas un dîner de gala.

Ils chantent, ils chantent, et tous de bonne humeur
Dans les champs ils sifflotent, Mao au fond du coeur
La révolution n’est pas un diner de gala
La révolution n’est pas un diner de gala
Elle est au bout
Elle est au bout
Elle est au bout des fusils
Ludwig von 88, Mao, 2001
(Wai securfrog m’a fait ré-écouter du Ludwig cette nuit, ce billet est entièrement d’sa faute…)

Pour changer, et avant d’en remettre une couche sur Damien Bancal zataz, je vous propose, chers spectateurs, un billet politique. Pour changer. Après tout, je ne parle pas souvent de politique, n’est-ce pas ? :p

Je réfléchissais à la rédaction d’un billet pour soutenir le peuple Tibétain, dont le territoire est souillé par les bottes de l’armée chinoise depuis trop longtemps ; je n’en n‘étais qu’au début de ma réflexion, qui n’aurait donc dû déboucher sur une publication que dans le courant de la semaine prochaine1 (au moins).
Je vous aurais parlé de la défense d’une culture et d’une voix, qu’il faut coûte-que-coûte sauvegarder pour qu’elle puisse avoir son rôle à jouer dans l’immense mélange que l’entropie des idées à l‘échelle planétaire qu’il nous fait laisser s’opérer pour avoir une chance de survie ; je vous aurais parlé de l’autoritarisme puant qui règne dans la soit-disant pensée marxiste et dans toutes ses sales dérivées, qu’elle soit stalinienne, castriste, trostkyste ou maoïste ; je vous aurais parlé du nihilisme de ces mêmes pensées, consistant à nier toute culture, en fait, tout questionnement d’ordre métaphysique, toute spiritualité (au sens général, pas simplement en référence à l’idée qu’en occidental mal et peu renseigné je me fais du peuple Tibétain, qui n’est plus réellement un peuple d’ailleurs, vu les ravages de la colonisation…) simplement parce la religion c’est l’opium du peuple ; j’aurais conclu en parlant de nazicommunisme, et on m’aurait encore cassé les couilles à me traiter de facho ou de réac’, moi qui suis pourtant loin d‘être raciste, moi qui ai le plus profond respect pour les cinq millénaires de culture juive, moi qui passe mon temps à prôner le mélange des cultures, blah blah blah…

C’est très probablement ce qui se serait passé.

Lire la suite...

mardi 25 mars 2008

Petite leçon de journalisme.

L’arrogance précède la ruine, et l’orgueil précède la chute.
Proverbes, 16:18

(…) à cause de cet orgueil il faut que je porte ce poids, jusqu’à ce qu’ici, parmi les morts, puisque je ne le fis point parmi les vivants, j’aie satisfait à Dieu.
Dante, La Divine Comédie, Purgatoire, Chant XI

Bonjour à vous, mes très chers spectateurs.

Ce que je vous propose aujourd’hui risque d’en faire marrer beaucoup, aux dépens d’un seul. Certains d’entre vous se demandent pourquoi je suis toujours à dire du mal d’autrui, et surtout pourquoi je tape systématiquement sur les mêmes. La raison est fort simple : j’ai pris pour but d’exterminer les imbéciles. Il y a une partie de moi qui aspire à une vie saine, une vie de famille et de labeur, remplie de joies simples et de bonheurs évidents. Mais il existe une autre part de moi, plus sombre et plus sauvage, plus animale peut-être, qui réclame du sang. Ces deux parts distinctes ont du mal à cohabiter, et s’il arrive que l’une d’elle ai raison sur des points particuliers, aucune des deux n’est viable sur le long terme, aucune des deux n’est stable, aucune des deux n’est réellement porteuse de sens sans l’autre. Aucune des deux n’est absolue. Aucune des deux n’est vraie.

Ce web log est intitulé Victory, not vengeance. C’est le nom d’un groupe de musique industrielle, je l’ai élevé au rang de devise. La victoire, oui, mais pas la vengeance : il y aura du sang1, mais au bout, la paix. Ce web log n’est qu’un moyen pratique pour publier, ce n’est que l‘épée, l’arme, l’instrument de ma croisade contre les imbéciles, les faux, les menteurs, les traitres, les infâmes.

Et s’il y a bien un faux, un menteur, un cuistre qu’il faut déboulonner, c’est bien ce cher Damien Bancal. Voyons donc, ici et maintenant, quel bon journaliste il est. Admirons la pureté de son travail, et la droiture avec laquelle il énonce l’incorruptible vérité.
Prenons pour cela, à titre d’exemple, cette nouvelle, signée de son nom, et publiée sur son intestinal organe de presse, zataz.

Lire la suite...

dimanche 23 mars 2008

En attendant le retour de la Spirale...

Eh oui, comme des milliers d’autres, j’attends avec impatience le retour de La Spirale, l’un des rares endroits où ça parlait de contre-culture Cyberpunk en français ; OK ils ont interviewé Damien Bancal, mais ils ont aussi beaucoup soutenu Dantec, et puis bon on fait tous des erreurs…

J’attends son retour donc, et vu que ça fait des semaines que j’attends, avec l’eau à la bouche, je lis la liste de diffusion du site de Laurent Courau, géniteur de ladite Spirale.

Et, justement, voici un site qui risque fortement de me mettre encore plus en retard dans mon travail : The Cyberpunk Review. L’un des participants du meeting 2600 Lille m’en avait parlé y’a de ça quelques mois, mais j’avais pas eu la présence d’esprit de suivre son conseil (qu’il m’en excuse, après tout j’me suis fait engueuler sur Indymédia Lille à cause de ses conneries…), preuve que je devrais écouter un peu plus ce que les gens bien me disent (à part bien entendu ceux qui profitent de ma confiance pour me trahir dans mon dos, hein tbowan ?).

mercredi 19 mars 2008

Hacker Space Fest 2008 : appel à contribution.

L’ appel à contribution du Hacker Space Fest vient juste d‘être finalisé.

Le Hacker Space Fest est le festival organisé par le /tmp/lab, Hacker Space parisien (enfin, Vitry-sur-Seine, proche banlieue de Paris) fondé sur le modèle du Metalab (vienne, Autriche) et de la C-Base (Berlin, Allemagne). Ce festival se déroulera dans les locaux du /tmp/lab du 16 au 22 Juin 2008.

Vous avez jusqu’au 15 Mai 2008 pour soumettre vos propositions de conférence, présentation, atelier, création et/ou installation artistique.
Je fais partie du comité de lecture (merci Philippe !), donc n’hésitez pas à me contacter pour plus d’informations.

Pour une fois qu’il se passe un truc intéressant en France, soutenir cette initiative est une question de principe et de bon sens. J’espère que vous serez nombreux, chers spectateurs, à soumettre des propositions et à participer aux festivités.

Ah, sinon, euh, au prochain 2600 Lille on parlera de l’organisation d’un Hacker Space à Lille.
En gros pour le moment on cherche du monde pour faire des confs de temps en temps. Ces conférences ponctuelles seraient pour le moment hébergées par une organisation à définir (on a des pistes très sérieuses concernant ce local donc c’est pas un problème), et permettraient, en plus du fun d’avoir une conférence hacking ici à Lille, de fédérer du monde en vue de créer une association qui serait en mesure de gérer un local fixe et permanent, dans lequel on hébergerait des projets, des conférences hacking et philosophie undergound, des expositions artistiques, et peut-être même des teufs qui sait :).

Voilà, trois billets dans la journée, je crois que ça ira pour le moment :).

Un deuxième serveur SILC \o/ !

Nous venons juste de mettre en place un deuxième serveur SILC pour notre réseau silc.dg-sc.org.

Celui-ci est situé aux USA, ce qui donne pas mal de perspectives intéressantes, que ce soit de par sa disposition géographique ou de par la législation plus large qu’en France sur la question de la liberté d’expression.

Nous étions un petit réseau de test, artisanal et sans ambition, nous devenons aujourd’hui un vrai réseau de dimension internationale.
Sachez donc que si vous menez un projet undergound et que vous cherchez un endroit peinard ou discrétion et confidentialité des communications prennent une grande importance, n’hésitez pas à nous contacter et/ou à nous rejoindre.

A la mémoire d'Arthur C. CLARKE.

A la santé du feu
Et de la flamme
A ton étoile
Bertrand Cantat / Noir Désir, A ton étoile

My god, it’s full of stars…

C’est avec peine au cœur qu’en cette calme nuit je brise le silence (plus ou moins forcé par l’obligation alimentaire) de ce web log afin de célébrer la mémoire d’ Arthur C. Clarke qui vient de quitter ce monde.

Vous savez, chers spectateurs, que je suis meilleur à dire du mal qu‘à dire du bien, et vous savez aussi quel profond respect m’inspire une double oeuvre aussi prodigieuse que 2001, A Space Odyssey.
Je me contenterai donc d’honorer l’oeuvre et l’homme, en rappelant au monde que nous ne devons pas permettre que l’un ou l’autre soit oublié.

lundi 10 mars 2008

Meeting 2600 Lille - Mars 2008.

Première publication sur le wiki du meeting 2600 Lille, et sur le forum 2600fr .

Résumé du meeting 2600 Lille du Vendredi 4 Janvier 2008.

And now you do what they told you
And now you’re under control
Rage Against the Machine, Killing in the name, 1992

Lire la suite...

- page 1 de 3